printer friendly versionPrint
Rapport sur la Situation Précaire des Chrétiens en Syrie — de CNEWA Liban

image Cliquez ici pour d’autres photos

  • 4 800 familles chrétiennes déplacées de la partie ouest de Homs et de Wadi al Nassara « Vallée des chrétiens » ont reçu de la nourriture et d’autres articles de première nécessité — produits d’hygiène, des trousses pour l’hiver, etc. — en plus des fournitures scolaires pour environ 1 480 élèves

  • 350 familles chrétiennes déplacées à Al Hassaké ont reçu des colis de nourriture
  • 1 000 familles isolées dans les zones de guerre ont été nourries
  • 2 850 familles déplacées à Damas ont reçu des colis de nourriture, du lait et d’autres fournitures
  • À Alep, environ 1 908 familles chrétiennes ont reçu des colis de nourriture
  • Au Liban, 1 700 familles chrétiennes déplacées ont reçu de la nourriture et des articles de première nécessité, dont:

    • 500 familles arméniennes déplacées d’Alep qui se sont installées au sein de la communauté arménienne de Bourg Hammoud, près de Beyrouth
    • 300 familles grecques catholiques déplacées d’Al Qusayr et de Homs qui se sont installées à Zahlé, dans la vallée de la Békaa
    • 250 familles grecques catholiques se sont installées dans le village d’Al Qaa, dans le nord de la vallée de la Békaa
    • 75 familles syriaques catholiques déplacées de Homs se sont installées à Beyrouth
    • 75 familles syriaques orthodoxes se sont installées dans un couvent à Ajaltoun, au Mont Liban

En Jordanie, quelque 400 familles réfugiées ont reçu des articles ménagers de base et les enfants, ces derniers ont bénéficié de camps d’été et de soins de santé d’urgence.

Selon les responsables de l’Église et les groupes de défense des droits de la personne, bon nombre de chrétiens ont tenté de rester neutres face au conflit de plus en plus intense en Syrie. Toutefois, les combats continuent d’exercer une forte pression sur la population chrétienne minoritaire, et l’on craint que plus encore de Syriens chrétiens ne se joignent à ceux qui ont déjà quitté le Moyen-Orient.

Dans la région, bon nombre de chrétiens craignent que la Syrie ne devienne un autre Iraq, où l’absence de sécurité, à la suite de l’invasion des États-Unis en 2003, a permis aux groupes islamiques militants de cibler les chrétiens, par l’intimidation, les massacres et les enlèvements, poussant des milliers de chrétiens à quitter le pays.

Selon un rapport récemment publié par l’organisation internationale chrétienne des droits de l’homme, Open Doors, la Syrie est l’un des pays les plus dangereux au monde pour les chrétiens. Tel que le décrit le rapport, de nombreux chrétiens en Syrie sont maintenant victimes de violence, et bon nombre d’églises et de monastères ont été détruits.

D’autres œuvres caritatives et quelques familles chrétiennes ont fait savoir qu’elles ont été expulsées de Homs, car considérées « proche du régime. » Les groupes de l’opposition islamiste visent non seulement ceux qui refusent de se joindre aux manifestations, mais également les autres chrétiens qui appuyaient l’opposition.

Selon certaines sources, les forces de l’opposition avaient occupé quelques églises historiques dans la vieille ville de Homs, par exemple l’église St Mary of the Holy Belt, causant beaucoup de dommages à de nombreuses églises durant les affrontements avec l’armée syrienne. En plus des dommages causés par les combats, beaucoup de rapports conviennent que quelques groupes de l’opposition vandalisent activement les églises, détruisant des statues, des icônes et plus encore.





1 | 2 |